Responsive menu

Nouveaux produits

Navigation

Mettre au point de nouveaux médicaments

Évaluer l’action de nouveaux médicaments ou de médicaments existants dans de nouveaux domaines constitue pour Boiron une voie de recherche importante. La priorité : améliorer l’accompagnement des patients atteints de pathologies lourdes.

Pathologies lourdes : accompagner les traitements

Soulager les patients des effets secondaires des traitements contre le cancer (troubles du sommeil, nausées, bouffées de chaleur, dermatologie) peut permettre d’améliorer le bien-être des malades. Des études sont en cours sur :

  • Les mucites (inflammations des muqueuses) aiguës des patients irradiés pour un cancer ORL
  • Les radiodermites provoquées par la radiothérapie et les bouffées de chaleur dues au traitement anti-hormonal chez les femmes traitées pour un cancer du sein
  • Les nausées chez des malades traités par Cisplatine pour un cancer thoracique

L'hyperactivité de l'enfant

L’hyperactivité est un trouble neurologique de l’enfant associant agitation, impulsivité et difficultés de concentration. Elle est due à la perturbation de deux neurotransmetteurs, la sérotonine et la dopamine. Le traitement de référence, un psychostimulant, n’est autorisé qu’à partir de 6 ans. Un essai évaluant l’efficacité d’un traitement homéopathique standardisé va être conduit auprès d’enfants hyperactifs de moins de 6 ans.

Prévention de la lucite estivale

Une étude conduite par des dermatologues a permis de tester l’action protectrice d' un médicament homéopathique sur les récidives de lucite estivale bénigne, une affection cutanée provoquée par une hypersensibilité à la lumière. 105 patients, ayant souvent essayé d'autres traitements les années précédentes, ont reçu le médicament avant la période d'exposition solaire. Plus de 85 % d’entre eux ont vu leurs symptômes évoluer favorablement, dont 70 % a constaté la disparition des troubles.