candidats

Candidat

journalistes

Journaliste

pro- santé

Professionnel de santé

Une sage-femme convaincue par l'homéopathie

Interview de Caroline Chiavetta, Sage-femme et tabacologue formée en Homéopathie

 

Qu’est-ce qui rend votre métier de sage-femme si passionnant ?

 

Je suis diplômée sage-femme depuis 2003, pendant 16 ans j’ai accompagné des femmes, des bébés, des couples, des familles en milieu hospitalier.

Médicalement parlant, j’ai beaucoup appris, mais humainement parlant cela m’a permis d’ouvrir mon cœur et ma vision de mon métier. Maintenant je travaille depuis 2 ans en libérale, en cabinet extrahospitalier et à domicile, auprès des familles.

Je propose un accompagnement pendant la grossesse et je prends le relai après la maternité, dès le retour à la maison.

 

NAÎTRE… est selon moi un passage qui mérite d’être accompagné dans la douceur, le respect, la compréhension, l’amour et la Sécurité Médicale et Affective.

 

CE1A17A6-019E-4BA1-9840-32FABDCF3286

Je me suis formée à l’homéo avec le CEDH (Centre d’enseignement et de développement en homéopathie) depuis maintenant 3 ans, c’est une formation continue, car en homéopathie, on apprend tout le temps ! Allopathie et Homéopathie peuvent être utilisées en parallèle.

Je me suis formée à l’homéo avec le CEDH (Centre d’enseignement et de développement en homéopathie) depuis maintenant 3 ans, c’est une formation continue, car en homéopathie, on apprend tout le temps ! Allopathie et Homéopathie peuvent être utilisées en parallèle.

Caroline Chiavetta

Comment accompagnez-vous les femmes enceintes ?

 

La sage-femme est formée pour accompagner la femme en bonne santé du début de la grossesse jusqu’à la naissance dite physiologique, nous accompagnons la famille dans le tissage de lien la première année.

Nous sommes formées afin de dépister les pathologies ou tout signe d’appels, nous travaillons en réseaux avec les gynécologues et d’autres professionnels de la santé.

 

Notre sens clinique est la base de notre métier, le suivi médical des paramètres maternels s’allie à l’écoute et à l’observation de la femme dans son entièreté et sa diversité. Sentir, ressentir et accueillir sont des compétences essentielles de sage-femme.

Soutenir les compétences physiques et mentales propres à chacun, favoriser l’auto-régulation du corps dans la sécurité médicale, c’est notre job de sage-femme et l’homéopathie a trouvé sa place comme outil thérapeutique.

CE1A17A6-019E-4BA1-9840-32FABDCF3286

L’idée est de personnaliser son accompagnement, on devient partenaire de la femme, du couple, de la famille. Chaque famille est différente et chaque famille a sa propre histoire.

 

C’est important d’accompagner les sensations de la mère car une maman soulagée et sereine tissera plus facilement les liens avec son bébé. L’attachement si précieux entre elle et son bébé pourra se faire dans de bonnes conditions et les bases de la famille se construiront pas à pas dans un contexte d’écoute et de soutien.

L’idée est de personnaliser son accompagnement, on devient partenaire de la femme, du couple, de la famille. Chaque famille est différente et chaque famille a sa propre histoire.

 

C’est important d’accompagner les sensations de la mère car une maman soulagée et sereine tissera plus facilement les liens avec son bébé. L’attachement si précieux entre elle et son bébé pourra se faire dans de bonnes conditions et les bases de la famille se construiront pas à pas dans un contexte d’écoute et de soutien.

Caroline Chiavetta

Quels sont les atouts de l’homéopathie ?

 

La grossesse n’est pas un long fleuve tranquille, la femme ressent diverses sensations propres à elle et chaque grossesse se fait vivre de façon différente (à chaque enfant sa grossesse).

Certains maux apparaissent et peuvent perturber le « coté tout rose de cette période souvent qualifiée de magique ». Tout se déroule bien médicalement parlant mais le vécu physique ou psychologique propre à chaque femme peut être source de douleurs, de tensions, de contrariétés, d’inconforts…

Soulager et apaiser devient alors une évidence pour nous sages-femmes.

 

Cela me rappelle un exemple parmi tant d’autres :

 

une jeune femme dynamique que je rencontrais la première fois, déjà enceinte de 35 semaines, elle venait vers moi pour avoir un rendez-vous pour « préparer son accouchement ». « Il est temps de bloquer une date dans mon agenda » me disait elle ! En l’écoutant attentivement, elle me confiait ses difficultés de sommeil, ses réveils nocturnes entre 3 et 5h du matin…l’empêchant de bien récupérer…après une anamnèse complète faisant émerger des similitudes avec un médicament homéopathique précis. Son sommeil fut de meilleure qualité, progressivement elle a pu récupérer et son état général s’est même amélioré dans l’ensemble, ce qui lui a permis d’aborder les dernières semaines de sa grossesse de façon plus sereine et d’accueillir son bébé dans de meilleures conditions.

Les femmes enceintes, quand peuvent-elles utiliser l'homéopathie ?

 

Peurs, angoisses, stress, nausées et vomissement en début de grossesse, douleurs au bassin, sensation de pesanteur au niveau du périnée, lombalgies sont quelques exemples des difficultés vécues par les futures mamans.

 

L’homéopathie est un outil thérapeutique efficace et sécure pour soulager les maux de la grossesse mais aussi pour se préparer à donner naissance. Des médicaments homéopathiques existent pour accompagner les dernières semaines de grossesse en préparant le col tout en douceur et en apaisant les peurs de l’accouchement. D’autres peuvent soulager l’intensité des contractions au sommet du travail, ou encore d’autres pour permettre une récupération physique et mentale après l’accouchement etc. L’homéopathie peut aussi apporter un soulagement lors des douleurs de la montée laiteuse.

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok

A lire également