Homéopathie et sport

Qu'elle soit régulière ou occasionnelle, la pratique du sport expose aux crampes, courbatures ou à une fatigue musculaire ; les conseils du Docteur Marie-France Bordet.

Ma santé au quotidien
candidats

Candidat

journalistes

Journaliste

pro- santé

Professionnel de santé

La ménopause

La menopausemask

Bouffées de chaleur

 

« Je prends des coups de chaud ; parfois plus de 10 fois par jour ! », « A chaque crise je suis trempée en 5 mn; comment rester présentable au travail ? » « Réveillée une grande partie de la nuit, je me sens épuisée la journée… ».
Si leur durée, leur intensité et leurs manifestations varient, les bouffées de chaleur restent le principal motif de plainte des femmes.

 

Bouffées de chaleur : le symptôme n°1
Si leur fréquence et leur amplitude est très variable, une majorité de femmes ressentent les bouffées de chaleur. Rougeur du visage, une sueur parfois importante, sensation de chaleur intense, palpitations, anxiété, transpiration : d’apparition soudaine, de jour comme de nuit, elles touchent la partie supérieure du corps et durent en moyenne de 30 secondes à 2 minutes (4).
Sans être graves, les bouffées de chaleur pèsent néanmoins sur le quotidien des femmes dont la vie socio professionnelle s’en trouve affectée : fatigue, troubles nerveux, irritabilité, etc.

Elles diminuent en principe progressivement pour disparaître quelques années après l’installation définitive de la ménopause. Pour certaines femmes, elles peuvent cependant persister plusieurs années.

Homéopathie et ménopause

A ce jour, il n’existe pas une réponse unique adaptée à toutes les femmes ménopausées.

 

L’homéopathie peut présenter une solution adaptée aux patientes. 

L’homéopathie est une solution à envisager en pré-ménopause. Elle l’est aussi lorsque la ménopause est installée, et en particulier pour les patientes qui ne peuvent pas ou ne veulent pas prendre de traitement hormonal.
Les médicaments homéopathiques peuvent être prescrits par un gynécologue, un médecin généraliste, un médecin homéopathe ou une sage-femme.

 

Seuls ou associés à d’autres médicaments, ils sont utiles pour faire face aux symptômes de la ménopause : problèmes de sommeil, irritabilité, fatigue, troubles du cycle, bouffées de chaleur, etc.
Pour plus d’information, demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien ou votre sage-femme.

 

Une étude menée auprès de 438 patientes, suivie par 99 médecins dans 8 pays a été publiée en 2008(8). Elle conclut à l’intérêt de l’homéopathie pour prendre en charge les bouffées de chaleur chez la femme ménopausée.

Comment rester en forme à la ménopause?

Si une bonne hygiène de vie est déterminante à chaque âge, elle prend une importance particulière à la ménopause. Une alimentation adaptée limitera une éventuelle déminéralisation osseuse ; associée à une activité physique régulière, elle permettra aussi de prévenir la prise de poids fréquemment constatée à cette période.

Rester en forme menopausemask

Pour des os solides

Calcium et vitamine D sont deux nutriments qui participent à l’entretien du capital osseux. Pour limiter la déminéralisation (perte de la masse osseuse), il est important de s’assurer que ses apports sont suffisants. Les protéines jouent également un rôle dans l’entretien des os.
Où trouver le calcium ? En privilégiant la consommation de lait et de produits laitiers (yaourts, fromages blancs, fromages) et des eaux minérales dites calciques (plus de 150 mg de calcium par litre d’eau).

 

Comment améliorer ses apports en vitamine D ? En consommant des poissons gras (thon, saumon, hareng, sardine) et des œufs.
Et, sous réserve d’utiliser une protection solaire adaptée, prenez le soleil ! Sous l’action des rayons du soleil, le corps stimule la fabrication de vitamine D.

 

Comment améliorer ses apports en protéines ? En consommant suffisamment de viande, de poisson et d’œufs : 1 à 2 fois par jour.

Le saviez-vous?

En période de ménopause, le corps diminue sa production de tissu osseux.

Cette perte osseuse entraîne une plus grande fragilité des os, avec un risque accru de fractures,  même suite à un choc léger : poignet, colonne vertébrale et plus tard col du fémur. 1 femme sur 6 de plus de 70 ans est victime d’une fracture du col du fémur.

Ménopause et équilibre alimentaire

Diminution de la masse musculaire, augmentation et changement de localisation des graisses : la ménopause peut se traduire par une prise de poids et/ou une modification de la silhouette. Afin de mieux maîtriser ces changements, il est important de conserver une alimentation équilibrée en suivant les repères suivants (10) :

1. Les fruits et légumes : au moins 5 par jour
2. Les produits laitiers : 3 par jour (3 ou 4 pour les enfants ou les adolescents)
3. Les féculents et pain à chaque repas et selon l’appétit
4. Viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour
5. Matières grasses : à limiter
6. Produits sucrés à limiter
7. Sel : à limiter
8. Eau : à volonté pendant et entre les repas
9. Activité physique : au moins l’équivalent de 30 min. de marche rapide par jour pour les adultes

PAROLE DE PRO

« UN AUTRE REGARD SUR LA MÉNOPAUSE »
INTERVIEW DU DR MICHELLE DUCLOS, GYNÉCOLOGUE.

 

DANS LA PÉRIODE DE MÉNOPAUSE, QUE VIENNENT CHERCHER LES FEMMES AUPRÈS DE VOUS?

Cela dépend. Pour certaines, les premiers signes de la péri-ménopause se font sentir plusieurs années avant. Elles sont de plus en plus gênées par les cycles irréguliers, les bouffées de chaleur etc. Leur sommeil est perturbé et l’humeur aussi ! Elles s’adressent donc au médecin pour être soulagées. D’autres s’adressent à moi parce qu’elles se posent des questions : les risques liés à la ménopause, la sexualité, les traitements possibles, etc.

 

ET QUELS TRAITEMENTS UTILISEZ-VOUS POUR ACCOMPAGNER LA PÉRIODE DE MÉNOPAUSE ?

Là non plus, il n’y a pas de réponse type. Parfois, quelques conseils d’hygiène suffisent (nutrition, activités physiques). Certaines situations appellent un traitement hormonal qui, bien adapté, permet une bonne prise en charge. Il existe aussi des cas où je recours à l’homéopathie.

 

POURQUOI AVOIR INTÉGRÉ L’HOMÉOPATHIE À VOTRE PRATIQUE MÉDICALE ?

Parce que même après 40 ans de pratique, je reste curieuse ! Et puis parce que j’ai une vision ouverte de la médecine. Mon métier consiste à soulager la patiente que ce soit avec un traitement hormonal ou des médicaments homéopathiques ; parfois les deux !

 

DERRIÈRE LA MÉNOPAUSE, EST-CE QU’IL N’Y A PAS SURTOUT LA PEUR DE VIEILLIR ?

Oui, bien sûr ! Au-delà des symptômes qui, certes, peuvent perturber le quotidien, la ménopause est vécue négativement dans beaucoup de pays occidentaux. Mais comment passer sereinement le cap de l’âge mûr dans une société où jeunesse, beauté et minceur sont les normes ? J’essaie de parler à mes patientes des bénéfices à vieillir : maturité, sagesse, etc. D’ailleurs, la perception de la ménopause est très culturelle : dans certaines sociétés, comme l’Inde ou l’Océanie, le statut de la femme évolue positivement à la ménopause. Pour s’approprier cette nouvelle étape de leur vie, les femmes doivent donc apprendre à porter un autre regard sur la ménopause.

Propos recueillis en septembre 2013

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok

A lire également