candidats

Candidat

journalistes

Journaliste

pro- santé

Professionnel de santé

Les états grippaux sont un début de grippe

 

FAUX

 

"Les états grippaux sont beaucoup plus fréquents que la grippe. Ils sont provoqués par plusieurs types de virus qui circulent principalement en automne et en hiver, sur une période plus longue que ceux de la grippe. Leurs symptômes sont similaires mais de moindre intensité. Il s’agit généralement d’une fièvre modérée, de frissons, de maux de tête et de courbatures."

Tout le monde réagit de la même façon aux états grippaux

 

FAUX

 

Au contraire : chaque personne réagit différemment, en fonction, entre autre, de son âge et de sa condition physique. Ainsi, la fièvre, systématiquement présente, peut soit provoquer une sensation d’abattement, soit au contraire de l’agitation. Elle peut être accompagnée de sueurs ou de courbatures.

Les états grippaux sont contagieux

 

VRAI

 

Les modes de transmission sont nombreux. Toux et éternuements peuvent propager les virus jusqu’à 2 mètres ! Rampes d’escalier, essuie-mains collectifs et poignées de mains représentent eux aussi de réels vecteurs de transmission au quotidien. Adoptez les bons réflexes et pensez à vous laver régulièrement les mains.

Les états grippaux ne surviennent jamais l'été

 

FAUX

 

"Les virus ne prennent pas de vacances. En été, un brusque changement de température peut entraîner une baisse de forme. Dès lors, un simple courant d’air, un chaud froid dû à la climatisation ou une trop forte humidité peuvent entraîner l’apparition de syndromes grippaux."

Je peux me soigner seul

 

FAUX & VRAI

 

Dès que vous reconnaissez les premiers signes des états grippaux, demandez conseil à votre pharmacien. Il saura vous recommander le traitement adapté. Mais si les symptômes persistent au-delà de 3 jours, il est important de consulter votre médecin.

Une chambre bien chauffée limite les risques de tomber malade

 

FAUX

 

"En hiver, une chambre chauffée entre 16°C et 18°C seulement permet d’éviter certaines infections. En effet, si votre logement est trop chauffé, l’air devient trop sec. Résultat : les muqueuses de vos voies respiratoires aériennes supérieures - du nez au larynx – se fragilisent."

Une bonne hygiène de vie réduit les risques

 

VRAI

 

Certaines «bonnes habitudes» peuvent réellement renforcer votre organisme et vous rendre plus résistant aux maux de l’hiver. Ainsi, manger des fruits et légumes stimule votre système immunitaire. Pratiquer une activité physique vous permet d’éliminer les toxines. Et aérer votre habitation quotidiennement évite la prolifération des virus.

Partager :

Facebook
Linkedin
test@tes.fr
ok

A lire également